Rajeunissement Intime au Laser CO2

Ménopause et Atrophie uro-génitale. Changements qui affectent la qualité de vie

L’atrophie vulvo-vaginale est une affection très fréquente dans la population féminine, en particulier pendant la ménopause.

Le tractus génital est en effet particulièrement sensible à une baisse du niveau d’œstrogène et environ la moitié des femmes ménopausées éprouvent les symptômes typiques de l’atrophie vaginale qui affectent profondément la fonction sexuelle et la qualité de leur vie.

La baisse des taux d’œstrogènes associés à la ménopause est étroitement liée à:

  • Modifications morphologiques de l’épithélium avec réduction de l’epaisseur de la muqueuse vaginale.
  • La diminution du flux artériel et de la sécrétion vaginale (sécheresse vaginale)
  • La Diminution de lactobacilles vaginaux
  • l’augmentation des niveaux de pH vaginal

L’Atrophie vulvo-vaginale peut se produire par suite de la ménopause naturelle, de la ménopause induite, suite à l’ablation des ovaires, ainsi que des états pathologiques qui nécessitent de la radiothérapie ou de la chimiothérapie du bassin, à une altération subséquente de la fonction ovarienne.

Alors que les bouffées de chaleur et sueurs nocturnes disparaissent naturellement après quelques temps, les symptômes associés à l’atrophie vaginale et à l’urètre augmentent souvent et, dans la plupart des cas, nécessitent un traitement ciblé.

Le post partum correspond également à une baisse brutale d’œstrogènes et peut être une cause d’atrophie vaginale temporaire responsable des troubles sexuels qui apparaissent après un accouchement avec un risque de chronicisation physique ou psychologique avec atteinte relationnelle dans le couple.

Le but du traitement au Laser Co2 est: Le soulagement des symptômes

La régénération des organes génitaux conduit à la disparition de nombreux symptômes vaginaux gênants tels que :

  • la sécheresse,
  • la dyspareunie superficielle et profonde
  • des saignements vaginaux,
  • L’inflammation

Le traitement intra vaginal est principalement recommandé en cas de symptômes dus :

  • à l’atrophie vaginale,
  • au laxisme vaginal,
  • il peut également améliorer les symptômes des premiers stades de l’incontinence urinaire souvent liés à la ménopause ou au post partum.

Témoignage

Le traitement de la vulve a deux indications principales:

  • L’atrophie vulvaire / rajeunissement
  • Le blanchiment vulvaire

Procédure :

La MonaLisa TouchTM est une technique mini invasive, effectué dans le cabinet d’un médecin, ou d’un hôpital de jour. Aucune incision ou de points de suture sont nécessaires et une session prend normalement 15 à 20 minutes. Le traitement ne nécessite aucune anesthésie.

La patiente s’allonge sur le lit gynécologique. La zone vulvo-vaginale doit être propre, séche et sans traces de crèmes, lotions ou d’autres substances qui peuvent interagir avec l’émission laser.

Le médecin introduit la sonde laser avec précaution de la même façon qu’un spéculum de petite taille. L’émission laser est insensible pour la patiente car la sensibilité vaginale est une sensibilité musculaire et non de la muqueuse à l’inverse de la peau ou d’autres muqueuses.

La séance dure 15 à 20 minutes avec les préparatifs, l’émission laser se passe en quelques minutes.