Dysfonction Erectile et Maladies Cardio-Vasculaires

Par admin | Nutrition - santé

Déc 15

Un meilleur profil de risque cardiovasculaire… et une meilleure érection !

Le dysfonctionnement érectile (DE) partage avec les maladies cardiovasculaires (MCV) les mêmes facteurs de risque modifiables à tel point que le DE est considéré par certains comme un « marqueur » de MCV occultes. Dans quelle mesure combattre les facteurs de risque des MCV peut-il parallèlement avoir une action favorable sur le DE ?

Pour répondre à cette question, les auteurs ont réalisé une méta analyse d’études randomisées et contrôlées évaluant l’effet, sur la sévérité du DE, des règles hygiéno-diététiques et de la pharmacothérapie destinées à améliorer les facteurs de risque des MCV.

Au total l’analyse a porté sur 740 participants à 6 études cliniques provenant de 4 pays différents. Tous avaient bénéficié, pendant au moins 6 semaines, d’une modification des habitudes hygiéno-diététiques ou d’un traitement pharmacologique en vue de réduire les facteurs de risque des MCV.

L’objectif était d’évaluer la fonction sexuelle à l’aide du score IIEF-5 [trouble de l’érection sévère (score de 5 à 10), modéré (11 à 15), léger (16 à 20), fonction érectile normale (21 à 25)] avant et après intervention.

Les résultats montrent que le suivi de règles hygiéno-diététiques et d’une pharmacothérapie améliorant les facteurs de risque des MCV est associé à une amélioration statistiquement significative de la fonction sexuelle (score IIEF-5 : différence moyenne pondérée 2,66 ; intervalle de confiance à 95 % IC, 1,86-3,47). Si on écarte les 2 études incluant un traitement par statines, les 4 études restantes (597 participants) où l’intervention se limitait à la modification des règles hygiéno-diététiques montrent toujours une amélioration statistiquement significative de la fonction sexuelle (différence moyenne pondérée de 2,40 ; IC, 1,19- 3,61).

Cette étude confirme, de façon plus documentée, que modifier favorablement les facteurs de risque des MCV améliore aussi le DE. Il faut en tenir compte comme une composante importante de la prise en charge du DE.

Gupta BP et coll. : The effect of lifestyle modification and cardiovascular risk factor reduction on erectile dysfunction: a systematic review and meta- analysis. Arch Intern Med., 2011 ; publication avancée en ligne le 12 septembre.

23/09/11 Dr Rodie Courie

Leave a Comment:

internal_server_error <![CDATA[WordPress » Erreur]]> 500